Sébastien Molliex est danseur, chorégraphe, éducateur somatique par le mouvement (Body Mind Centering®), performeur in-situ, passionné par les questions de paysages, il est co-fondateur de la Cie les Os pOsés et artiste associé à l'association Tangible.


SEBSon parcours artistique commence par le théâtre corporel et les arts de la marionnette (formation professionnelle d’acteur marionnettiste du Théâtre aux Mains nues à Paris). Cette double recherche l’oriente vers l’utilisation du corps dans le théâtre de marionnette, comme support métaphorique de l’action. C’est alors qu’il rencontre la danse contemporaine et la danse Contact-Improvisation. Il se forme auprès de spécialistes de la discipline en Europe et aux Etats-Unis (Nancy Stark Smith, Chris Aiken, Kirstie Simson, Andrew de Lobtinière Harwood et bien d’autres).
Il complète cette formation par un entraînement régulier en danse contemporaine. Son intérêt pour la relation entre le corps et son environnement, l’emmène à travailler avec des chorégraphes mais aussi des paysagistes, des urbanistes, des guides de montagne et différentes personnes se préoccupant de la place de l’homme dans l'environnement. Il organise la formation la performance en milieu naturel (Rando-danses itinérantes).
Il suit ensuite la formation professionnelle de Body Mind Centering® (SOMA) dont il obtient le diplôme d’éducateur somatique par le mouvement.
Il s’oriente alors plus spécifiquement dans la recherche en composition chorégraphique et est invité à suivre la formation Prototype (les espaces propices à l’apparition du chorégraphique), dirigée par Hervé Robbe à la fondation Royaumont. Il est co-initiateur de l’APPEL, projet rassemblant les 10 chorégraphes issus de Royaumont pour des co-créations in-situ. Il participe alors, au sein du master de danse ex.e.r.ce au CCN de Montpellier à une recherche sur la marche influencée par l’oeuvre d’Amish Fulton sous la direction de Laurent Pichaud.
Récemment il initie le projet lieux: projet de recherches et de propositions artistiques sur les dynamiques des paysages contemporains qu’il partage avec des artistes utilisant différents médias.
Il est auteur ou co-auteur de plusieurs pièces chorégraphiques: L’instant d’après (2008), 1573cm3 (2011), Hab(r)iter (2013), L’envers des choses (Vidéo-installation-danse, 2014), De profundis (2015).