chantier montpellier
Création participative dynamisée par Sébastien Molliex

Ce travail stimulé par La démarche artistique d’Amish Fulton, a débuté lors d’une proposition de Laurent Pichaud, dans un module de la formation ex.e.r.ce au CCN de Montpellier.

La marche peut elle être considérée comme une pratique artistique ?

Comme une danse ?

Sur quelle frontière ce geste le plus archaïque devient-il art ?

telles sont les questions fondatrices de cette recherche.
Il s’agit de mises en situation diverses, permettant à un public de changer son lieu de perception et de représentation de l’action de marcher.

Ces marches sont soit guidées en direct par un ou plusieurs intervenants et liées à un parcours commun, soit sous forme de déambulations libres, soutenues par différentes partitions.